AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enzo Aeron Valentyn Referson

Aller en bas 
AuteurMessage
Enzo A. V. Referson
Admin Isolé - Serdaigle
Admin Isolé - Serdaigle
avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 26
Surnom : Enz\\\', angO, Val
Désir : juste vivre...
Date d'inscription : 29/02/2008

Pensine
Rôle : admin
Assendance : Né Moldu
Camp : neutre
MessageSujet: Enzo Aeron Valentyn Referson   Ven 29 Fév - 19:26

Hors RP :

Prénom : Diane
Âge : 15 ans
Ancienneté dans le RP : /
Comment avez vous découvert le forum ?J'ai aidé à le créer
Que pensez vous du forum ? /
Star sur votre avatar :Andrew Cooper

_________________

L'art de se perdre parmis ses chemins


Dernière édition par Enzo A. V. Referson le Sam 1 Mar - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enzo A. V. Referson
Admin Isolé - Serdaigle
Admin Isolé - Serdaigle
avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 26
Surnom : Enz\\\', angO, Val
Désir : juste vivre...
Date d'inscription : 29/02/2008

Pensine
Rôle : admin
Assendance : Né Moldu
Camp : neutre
MessageSujet: Re: Enzo Aeron Valentyn Referson   Ven 29 Fév - 19:32

    Avez-vous déjà lu une histoire pire que celle d’un enfant battu, une horrible histoire que personne ne voudrait entendre, une histoire si triste que même l’ange du ciel en pleurerait ?! Jamais ?! C’est que vous n’avez jamais lu ni entendu l’histoire d’Enzo Valentyn Aeron Referson…Et bien aujourd’hui vous allez pouvoir la lire…
    Il y avait bien longtemps, dans une petit maison au bord de la plage, un enfant…Un enfant aux yeux bleu et aux cheveux bruns…Il était dans un coin d’une petit pièce baigné d’obscurité…Presque nu, il avait froid et tremblait…IL avait mal partout et laissait ses larmes couler sur ses joues…IL essayait de ses petits doigts de se boucher les oreilles mais rien n’y faisait, il les entendait encore ces cris, ces pleurs, ces bruits…Cette voix apeuré, la voix de la seule personne qu’il aimait :
    -Je t’en supplie Jack, arrête, tu vas le tuer !
    -Je m’en fiche de ce môme, on en a déjà un qui est de trop je n’en veux pas deux…
    Un cri de douleur résonna dans la maison tandis que le petit garçon imaginait parfaitement la scène, son père venait à nouveau de frapper sa mère, il entendait celle-ci hurler, pleurer, crier mais rien n’y faisait, l’homme ne s’arrêtait pas, il continuait et le petit être innocent savait que bientôt se serait son tour. Et en effet, alors qu’il se serrait un peu plus contre le mur et que sa petite main se refermait sur la petite patte de son chien en peluche, il entendait les bruits de pas s’approcher de la pièce dans laquelle il était enfermé…Il serrait son petit chien contre lui alors qu’une voix désespéré arriva à ses oreilles :
    -Je t’en supplie Jack, pas lui…pas lui Non plus !
    -Pousse toi de là idiote !
    -Jack, je t’en supplie, pas Enzo…

    -Espèce de Salope, lâche ça !
    -Sûrement pas, lâche mes fils d’abord, lâche mes fils tout de suite sinon je te tue Jack et tu sais que je le ferai, lâche mes fils !
    L’homme apeuré sous la menace de l’arme lâcha le petit garçon qu’il était en train d’étrangler et le reposa doucement par terre, Enzo couru alors se réfugier derrière sa mère…IL avait peur…les marques dans son dos lui faisait mal mais il avait tellement peur qu’il ne les sentait presque plus…
    -C’est bien Jack, donne moi Luca maintenant, donne moi mon fils Jack ou je tire…Doucement alors l’homme se rapprocha de la femme et lui déposa le bébé dans les bras…La mère semblait plus heureuse que jamais, elle semblait enfin vaincre l’homme qui l’avait battu pendant tant d’année. Doucement alors, elle se retourna vers son fils aîné, âgé peut être de trois ans et elle lui donna le petit. Elle murmura alors :
    -Marche Enzo et va t’asseoir sur le lit avec ton frère.
    La femme contempla alors son enfant marcher avec un léger sourire, ils allaient enfin pouvoir vivre mais lorsqu’elle se retourna le revolver tourné vers son mari, elle constata qu’elle était loin d’avoir gagner le combat…En effet Jack Referson tenait lui aussi une arme dans la main pointer sur sa femme…
    -Tu croyais m’avoir salope ?!
    -Je ne te laisserai pas mes enfants Jack…
    Alors doucement Jack tira et à peine la belle eut elle atteint le cœur de sa femme qu’elle aussi tira droit sur le cœur de son mari…Tous deux s’écroulèrent dans un bruit de corps tombant…
    Plus loin dans la petit pièce, Enzo serra son petit frère contre lui, couché sur le lit…Leurs deux peluches chiens à côté d’eux…Il savait, il n’avait pas besoin d’aller voir…Il savait que sa mère était morte, qu’il se retrouvait seul…Une larme coula alors sur sa joue tandis que doucement il s’endormit, rapidement rejoint par le petit Luca…

    Il avait vécu trois ans d’enfer ce petit, trois ans d’horreur et de tristesse, trois ans de peur et de frayeurs, trois ans de coups, de solitude…Trois ans durant lesquels il avait vu son père tué sa mère, son père les frapper tous les deux à coup de fouet et les images qu’il avait vu durant ces trois ans ne sortiront jamais de sa tête…Telles des sensus, ces souvenirs se sont accrochés à lui…

    -Ne le touche pas salopard !
    -Sinon tu me fais quoi au grand Enzo de l’orphelinat ?!
    -Sinon je te tue Charles, si tu touche ne fuse qu’à un seul cheveux de mon frère, je te jure que je te tue…
    Les yeux d’Enzo brillaient d’une lueur diabolique d’une lueur si effrayante que Charles, le chef de bande de l’orphelinat se sentit obliger de relâcher le coup du petit enfant…Luca couru alors se réfugier derrière son frère. Enzo sourit d’un air méchant alors que chârles accompagné de trois autres gosses reculèrent au bout du couloir au fur et à mesure qu’Enz’ avançait…Une fois coincé contre le mur, l’enfant de huit ans dit d’une voix glacial :
    -Toi et ta bande, n’approchez plus jamais mon frère…Que vous me frappiez je m’en fiche, mais si l’un de vous touche à Luca, je te jure Chârles que je te tue !
    -Okey, okey c’est bon…Laisse moi partir…
    -Je suis clément, j’espère que tu le sais…
    Toute la bande acquiesça d’un seul geste de tête, Enzo tourna alors le dos et se dirigea vers son petit frère. Il passa son bras autours des épaules de celui-ci et tous deux joignirent leur dortoir…

    Après la mort de leurs parents, Luca et Enzo furent transporté dans un orphelinat. Leur vie n’a pas été en s’améliorant…Rapidement Enzo qui était frêle et qui possédait plein de cicatrice se fit rejeté par tous les enfants diriger par le « Kaïd » Charles. Les éducateurs n’étaient jamais là pour voir les coups que recevaient encore le pauvre Enzo Valentyn Aeron plus connu dans l’orphelinat sous le pseudo de « Val »…Enzo s’était toujours laissé faire et ce durant des année, s’intéressant plus à Luca qui grandissait et qui pourtant n’avait que trois ans de mois que là, qu’à lui-même…Il s’était toujours laissé marcher sur les pieds…Il préférait être seul avec un cours pour apprendre et étudier, c’était sa seule façon d’être en paix avec lui-même, d’être seul et surtout d’utiliser son intelligence parce que malgré son côté renfermé et asocial, Enzo était un enfant extrêmement intelligent qui comprenait tout sans explication, qui réfléchissait à une vitesse folle, qui éludait n’importe quel problème…Enzo avec le temps avait appris à maîtriser ses sentiments pour n’en laisser passer qu’un : l’indifférence. Il était distant, ne parler jamais, ne réagissait jamais…le seul moment où il bougeait et réussissait à s’exprimer c’était lorsqu’il s’agissait de son frère. Personne ne toucherait à son frère tant que lui serait encore vivant. Enzo était un enfant qui manquait cruellement d’affection et tout ce qu’il avait comme amour il le donnait à son frère pour que lui n’en souffre jamais, pour que Luca ne souffre qu’un minimum du manque de leurs parents…Mais lui, Enzo vivait dans un monde d’insécurité ou les autres lui faisaient peur et où seules ses deux peluches chiens avaient leur place en tant que « par angoisse »…

    Citation :
    Chers monsieur Referson,

    Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous êtes un sorciers…Vous êtes donc inscrits dans la plus célèbre école de sorcellerie : l’école de Poudlard. Vous ne pouvez malheusement pas emmené votre frère Luca avant que lui même ne soit en première année…
    La lettre était accompagnée de plusieurs explications sur le monde des sorciers, sur le fonctionnement de l’école etc.

    Enzo n’en croyait pas ses yeux, lui et Luca des sorciers, pas possible ! Et pourtant Enzo voulait y croire, il pourrait enfin partir loin avec son frère, oublier ces salles gosses qui leur pourrissait la vie et vivre bien loin du monde qui leur avait tant voulu de mal. Cette nuit là, Enzo ne dormit pas beaucoup…Se tournant et retournant dans son lit pour savoir comment il pourrait annoncer cela à son frère…Et comment cela se faisait qu’il n’avait rien remarqué et alors qu’il serrait Lupé, un de ses chiens contre lui un souvenir lui revint en mémoire…

    Ils étaient tous à la cantine. Enzo mangeait tranquillement, son frère à côté de lui lorsque Chârles et sa bande s’étaient approchés de lui…Enzo s’était retourné vers son frère pour lui frère un clin d’œil rassurant même si il ne l’était pas du tout…Chârles se rapprochait encore et encore et Enzo savait qu’il avait l’intention de prendre leur déjeuné à Luca et lui…Tremblotant Enzo faisait semblant de manger jusqu’à ce que la fourchette de son voisin de gauche s’envola pour se planter dans le ventre du Kaïd…Enzo avait mis le vent sur le coup mais cela n’avait rien avoir…


    IL avait mis du temps à expliquer à Luca qu'il allait le laisser seul mais qu'il allait lui écrire beaucoup...Il avait mis beaucoup de temps à l'accepter aussi et s'inquiétait beaucoup pour son frère...Mais avait il le choix?! C'était la seule solution qu'ils avaient pour un jour sortir d'ici...Bien sûr il s'était arrangé pour que Chârles soit bien au courant que si il touchait à un seul cheveux du petit, il ne resterait plus longtemps dans ce monde....
    Finalement vint le moment de partir...Il se retrouvait donc dans le Poudlard express face à un autre enfant qui parlait beaucoup et qu'Enzo niait totalement en lisant tranquillement son livre mais ses pensées étaient rivés vers Luca, seule à l'orphelinat...

    -Enzo Valentyn Aeron Referson…
    Val tremblotant légèrement monta sur l’estrade...Il n'avait pas l'air inquiet, il avait l'air sûr de lui presque indéiférent et les autres élèves le regardaient avec incompréhension mais Enzo n'y fit pas attention...IL avançait un point c'était tout...Finalement le chapeau se mit à parler: "Huum réfléchis, légèrement associal, ton intelligence est ton plus beau bouclié et ta plus belle arme, tu aime apprendre, je dirai serdaigle..."

    Le temps s’était écoulé, il l’avait vu avancé lentement mais sûrement…6 ans pour être exact…Il se trouvait à présent en septième année, son frère était en quatrième dans la même maison que lui…Toujours aussi renfermé il ne parlait que pour répondre en cours, répondre à son frère et le protéger. Il avait toujours ces deux nounours de son enfance bien au fond de son sac à dos et jamais aux grands jamais il ne prenait partie de n’importe quel conflit…Il voulait juste que le temps passe.
    Durant chaque vacance Luca et lui allaient au chemin de traverse, prendre une chambre au chaudron baveur et ce depuis trois ans, Enzo travaillait ici et là dans n’importe quel boutique…IL restait enfermé dans ses livres et dans son cœur surtout, à la recherche de quelqu’un qui pourrait l’aider à dépasser son passé et à avancer sans regarder en arrière, sans se soucier des marques qui lui restaient dans le dos, ni des griffes sur ses bras…Quelqu’un qui le sortirait de ses souvenirs pour lui faire regarder le présent…

_________________

L'art de se perdre parmis ses chemins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Enzo Aeron Valentyn Referson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Entretien avec Enzo Blackney
» [Création d'arme] Aeron Quatie
» [FT] Quatie Aeron
» Enzo - croisé bichon et caniche - 10 ans (94)
» les reçits de moha et toi aussi ........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.: Polynectar :. :: [#] COMMENCEMENT [#] :: Répartitions :: La mémoire du Choixpeau-
Sauter vers: